Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Cuisine économique et stratégique pour aider les familles

Publié par Mylène Duplessis Brochu le dans Développement global de l'enfant

Parmi les besoins essentiels, l'alimentation est souvent la dépense pénalisée lorsque les familles ont un budget serré. On ne peut éviter de payer le loyer ou l’électricité, mais il est possible de se serrer la ceinture en achetant un peu moins de nourriture pour la semaine. C’est alarmant lorsqu'on sait que 1 enfant québécois sur 6 naît dans une famille vivant de l'insécurité alimentaire. Ces situations sont difficiles pour le développement du tout-petit et la santé de toute la famille, bien que les enfants sont souvent protégés du manque de nourriture. Généralement, leurs parents (principalement la mère) se priveront avant de couper sur l’alimentation des tout-petits.

On entend souvent dire que manger sainement, ça coûte cher! Mais ce n’est pas nécessairement vrai. Voici quelques exemples de choix stratégiques pour économiser en cuisine. Il est d’abord possible d’économiser en planifiant les repas pour profiter des rabais en épicerie, prioriser les aliments qu’on a déjà et éviter les pertes. On peut aussi remplacer une partie (ou la totalité) de la viande dans les recettes par des légumineuses ou du tofu. Ces options végétales sont nettement moins chères que la viande, mais tout aussi nutritives. De plus, acheter des produits moins transformés, comme un poulet entier plutôt que des poitrines de poulet, s’avère souvent plus économique, car on ne paye pas pour les manipulations réalisées. Moins un aliment a subi de manipulation, moins il coûtera cher. Finalement, il est aussi possible de faire des soupes ou des potages avec les légumes défraîchis, de faire des compotes, des muffins ou des croustades avec les fruits plus mous et même d’utiliser les retailles de légumes pour en faire un délicieux bouillon de légumes. On évite ainsi les pertes en tirant le maximum de chaque aliment pour optimiser ses achats.

Coup de pouce des organismes communautaires

Plusieurs parents disent savoir ce qu’ils devraient faire pour améliorer l’alimentation de leur famille, mais n’osent pas apporter les changements de peur de gaspiller la nourriture. Comment les convaincre d'acheter des aliments qu'ils n'ont pas l'habitude de manger, qu'ils ne savent pas cuisiner et qui peuvent avoir mauvaise presse (le tofu, par exemple)? D’autant plus qu’il y a un risque que leur enfant refuse de manger ces aliments moins connus alors qu’ils ont déjà de la difficulté à mettre des aliments sur la table à tous les repas. Des expériences avec des organismes communautaires peuvent leur venir en aide.

Afin de faire tomber ces obstacles, l'expérimentation dans un contexte qui ne leur coûtera idéalement rien représente une stratégie très prometteuse. Les ateliers de cuisine où les parents peuvent apprendre à choisir, manipuler et cuisiner de nouveaux aliments seront très bénéfiques. La dégustation après l’atelier est aussi essentielle pour permettre aux cuisiniers de goûter au résultat final et d’apprécier leur travail. D’ailleurs, il arrive souvent que les parents puissent rapporter à la maison les plats qu’ils ont préparés. Cela permet de faire découvrir ces aliments aux autres membres de leur famille et avoir, du même coup, une deuxième occasion de goûter à la recette. La probabilité que ces aliments soient de nouveau cuisinés à la maison en est ainsi augmentée.

La mise en place de stratégies favorisant l’adoption de saines habitudes alimentaires tôt dans la vie des enfants est bénéfique pour leur développement et leur santé à long terme. Ainsi, la découverte précoce d’aliments nutritifs et peu dispendieux permet aux enfants de se familiariser avec ceux-ci. Plus les parents commencent tôt à faire découvrir de nouveaux aliments à leurs enfants, plus ces derniers pourront les intégrer rapidement dans leur répertoire gustatif et mieux les apprécier!  

N’hésitez pas à visiter le blogue de la Fondation OLO et à y référer des parents pour d’autres astuces et des idées de recettes simples et savoureuses!

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.