Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

De jeux et de risques - L’été rime avec liberté!

Publié par Sonia Daly le dans Petite enfance

L’été est finalement arrivé et pour la plupart d’entre nous, cette période de l’année marque le début des vacances. Après le marathon de la fin des classes, cette petite pause est souvent bien appréciée des plus jeunes, mais aussi des plus grands. Il s’agit effectivement d’une occasion en or pour refaire le plein d’énergie et de sourires et passer du temps de qualité en famille.

Si les activités planifiées et les sorties spéciales se retrouvent régulièrement au menu des vacances familiales, d’autres activités, qui semblent parfois très banales, marqueront aussi les esprits des enfants et des parents. Quelles sont donc ces activités? Rassurez-vous, elles ne vous demanderont aucun effort, sinon celui de regarder vos enfants les vivre pleinement!

Nos meilleurs souvenirs

Plongeons l’espace d’un moment dans nos souvenirs d’enfance. Quels sont les jeux qui ont le plus marqué nos vacances d’été lorsque nous étions enfants? Quelles activités avons-nous préféré?

Pour ma part, les souvenirs les plus précieux que j’ai sont sans contredit les balades improvisées dans le champ près de la maison familiale, les parties de «kick la cacanne» jouées dans la rue avec tous les voisins, qui se terminaient à la lampe de poche bien après que le soleil soit couché, et bien d’autres jeux, inventés au gré des jours qui passaient et dont la limite n’était fixée que par notre imagination.

Ces jeux qui ont rythmé mon enfance ont plusieurs points en commun : ils se déroulaient souvent à l’extérieur, réunissaient plusieurs enfants du voisinage, n’avaient que très peu de règles et surtout, étaient créés entièrement par les enfants. Bien sûr, des adultes bienveillants supervisaient les jeux et se joignaient parfois à nous, mais ils n’intervenaient pas : nous étions rois et maîtres de nos inventions.

Le jeu, c'est du sérieux!

En fait, ce n’est pas un hasard si la plupart des adultes ont comme meilleurs souvenirs des jeux qui ressemblent beaucoup à ceux qui ont fait mon bonheur lorsque j’étais enfant. Ce n’est pas un hasard non plus si ces jeux ont tous les mêmes points en commun. En effet, la plupart de nos meilleurs souvenirs de vacances sont bien souvent ce que les experts désignent comme du «jeu libre». Le jeu libre, c’est d’abord du jeu.

Le jeu est une grande source de plaisir et de découvertes pour les enfants, et c’est peut-être pour cette raison que les grands ont parfois tendance à minimiser son importance. Pourtant, c’est par le jeu que l’enfant fait l’essentiel des apprentissages qui lui seront utiles pour le reste de sa vie. Aucun atelier de préparation à l’école ne pourra avoir autant d’impact sur le développement des enfants que les Lego, les petites autos, les lancers de ballon, les costumes et les figurines!

Il existe différents types de jeux, mais le plus important de tous est le jeu libre. Initié et dirigé par les enfants, le jeu libre n’a pas d’objectif précis, sauf celui d’avoir du plaisir. Les adultes peuvent bien sûr y participer, mais ils doivent laisser les enfants fixer les règles, au gré de leur inspiration.

Les bénéfices du jeu libre sont nombreux : il favorise l’acquisition de nombreux apprentissages, stimule la créativité, développe l’autonomie et renforce la confiance en soi. Plusieurs recherches ont fait le lien entre l’absence de jeu libre et les comportements agressifs chez les enfants, et même la dépression et l’anxiété chez les enfants et à l’âge adulte.

Du soleil et du risque

Nous vivons dans des sociétés de plus en plus préoccupées par la sécurité des enfants. Si d’un côté la bienveillance envers les enfants est une bonne chose, d’un autre côté, elle verse parfois dans l’extrémisme et limite l’exploration des enfants, de peur qu’ils ne se blessent. Pourtant, nous acceptons tous que nos enfants tombent lorsqu’ils apprennent à marcher. Pourquoi ne pas accepter de les laisser grimper la glissade à l’envers ou alors les laisser se suspendre au module de jeu au parc? Pourquoi ne pas les laisser jouer dans la ruelle ou alors dans la rue, comme nous le faisions nous-mêmes lorsque nous étions plus jeunes?

Le terrain de jeu parfait pour le jeu libre est à l’extérieur, dans la cour, au parc, dans la forêt, sur un lac, etc. Jouer dehors ne coûte rien et permet 1001 possibilités pour les enfants.

Et si en plus du soleil, nous ajoutions aussi une petite dose de risque à nos vacances estivales?

Le risque implique parfois quelques égratignures. J’en sais quelque chose. Mon conjoint, nos filles et moi-même avons commencé à faire du long board dernièrement. Vous auriez bien ri en voyant la chute monumentale et élégante que j’ai faite à mon deuxième essai.

Malgré les égratignures aux mains et à l’égo, rien ne vaut cependant les fous rires que nous avons eus. À la fin de chaque été, c’est toujours la même histoire qui se répète : les coups de cœur des vacances ne sont pas les sorties coûteuses au zoo ou au parc d’amusement. Ce sont toujours les activités et les moments improvisés, où nous avons laissé nos cœurs d’enfants jouer, tout simplement, pour le plaisir.

J’en profite pour vous souhaiter un très bel été et des vacances actives et amusantes. On se retrouve à la rentrée!

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.