Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Dialogue parents-intervenants: sortir du contexte de service pour se parler autrement

Publié par Carl Lacharité le dans Mieux joindre les parents

Certains résultats de l’Initiative Perspectives parents ont montré l’importance du rôle que peuvent jouer les organisations de services et les intervenants dans l’expérience des mères et des pères de jeunes enfants au Québec. Quelles sont les occasions qui permettent à des parents et à des intervenants de croiser leur perspective de ce qui se passe entre eux lorsqu’ils se rencontrent? La réponse à cette question pourrait être simple: chaque fois qu’ils se voient et se parlent lors de ce qu’on peut appeler un «épisode de service».

Par contre, ces moments sont tellement chargés de demandes à exprimer, d’évaluation à faire, d’objectifs à préciser, de problèmes concrets à résoudre et d’émotions que l’intervenant et le parent n’ont que rarement l’opportunité de s’arrêter et de faire le point sur ce que représente cette rencontre. De plus, ce dialogue reste confiné à l’espace qu’ils occupent ensemble et ne s’ouvre pas sur un dialogue collectif entre des parents et des intervenants de la petite enfance.

Des acteurs d’Avenir d’enfants et des chercheurs du Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et de la famille de l’UQTR se sont attardés à cette situation et ont donc élaboré un atelier qui met en présence, sur un territoire donné, un groupe de 5 à 12 parents ayant de jeunes enfants et un groupe de 5 à 12 intervenants provenant de différentes organisations de services à la petite enfance (organismes communautaires Famille, centres de la petite enfance, CISSS/CIUSSS, etc.)

Les défis étaient toutefois de s’assurer:

  • Que les parents et les intervenants ne soient pas, au moment de l’atelier, dans un rapport de services, et ce, pour permettre aux deux catégories de personnes d’avoir une marge de manœuvre plus large dans ce qu’ils pourraient vouloir exprimer et entendre;
  • D’une parité dans la taille des groupes.

L’atelier lui-même a été construit de manière à permettre des échanges parallèles entre les intervenants et entre les parents ainsi que des moments de dialogue entre les groupes.

Croiser les regards des parents et des intervenants


Cette expérience a eu lieu à quatre reprises dans autant de territoires différents en mai 2017 et, à chaque fois, les participants ont énormément appris les unes des autres. Par exemple, dans tous les ateliers, les parents et les intervenants ont souligné que, comme l’enfant se trouvait au cœur de la raison d’être de leur rencontre, il était essentiel de prendre le temps de construire une compréhension commune de ses besoins. Toutefois, dans l’un des ateliers, les parents ont rappelé aux intervenants que chaque fois que l’on parle d’un enfant, on parle également de ses parents. Par conséquent, pour les parents, chaque rencontre avec un intervenant n’est jamais neutre – elle est plutôt chargée de multiples significations!

Dans un autre atelier, les parents ont collectivement fait le choix de ne pas faire «la leçon» aux intervenants; ils ont plutôt choisi de témoigner des «bons coups» qu’ils avaient vécus avec un intervenant par le passé. Par contre, les intervenants de cet atelier s’attendaient et s’étaient préparés à se «faire dire leurs quatre vérités» par les parents. Ce hiatus leur a ainsi permis de prendre conscience de l’importance d’être reconnus dans leur travail, du fait qu’ils n’avaient pas souvent cette reconnaissance à l’intérieur de leur organisation et que l’alliance avec les parents joue un rôle vital dans leur sentiment de compétence professionnelle. Partant de là, il n’était pas difficile de transposer l’importance de cette reconnaissance pour construire et enrichir le sentiment de compétence parentale des mères et des pères.

Enfin, l’expérience s’est avérée si riche qu’un guide d’animation a été élaboré pour permettre à d’autres regroupements d’organismes de reproduire l’atelier sur leur propre territoire. Les retombées d’un tel atelier de dialogue entre des parents et des intervenants pourront notamment servir à orienter certains aspects d’un plan d’action local, à identifier des thèmes de formation, à proposer d’autres activités où des parents et des intervenants ont l’occasion de se connaître et à se reconnaître en dehors des pressions des épisodes de services. N’hésitez pas à le partager!

Pour en savoir plus sur le dialogue parents-intervenants

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.