Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Donnons aux tout-petits la grande place qu’ils méritent

Publié par Julie Dostaler le dans Petite enfance

C’est parti pour la 2e édition de la Grande semaine des tout-petits!

Le coup d’envoi a été donné dimanche par la publication de la Lettre des grands aux tout-petits, à laquelle une cinquantaine de personnalités de tous les horizons ont adhéré. Pour l’occasion, nous avons également affiché sur les médias sociaux notre plus beau cliché de notre enfance, parce qu’après tout, chaque grand a été petit! Je vous invite à vous joindre à ce mouvement en vous servant du modèle disponible sur la page Facebook de la GSTP.

La Grande semaine s’est poursuivie hier avec des activités pour tous les goûts et dans toutes les régions. Fait saillant de cette journée, l’arrondissement de Verdun, à Montréal, a reçu l’accréditation Municipalité Amie des enfants. Pas moins de 200 enfants étaient présents pour assister à cette importante cérémonie pour souligner l’importance d’un environnement favorable au développement de ces enfants, et le rôle important que peuvent jouer les élus municipaux pour y contribuer!

Si les tout-petits ne représentent que 7 % de la population québécoise, ils constituent tout de même 100 % de notre avenir! L’un des objectifs poursuivis par la Grande semaine des tout-petits est de faire de leur développement une priorité de toute notre société. Pour contribuer à la discussion sur leur bien-être, l’Observatoire des tout-petits dévoilait ce matin l’édition 2017 de leur portrait annuel, intitulé à juste titre «Comment se portent les tout-petits québécois?».

Du côté des bonnes nouvelles, on y apprend entre autres que la proportion d’enfants nés prématurément est en légère baisse, que le nombre de mères allaitant est en hausse depuis une dizaine d’années et que les hospitalisations pour asthme, blessures non intentionnelles et maladies infectieuses sont en baisse.

On apprend par contre également que 1 famille sur 10 affirme ne pas avoir de médecin de famille ou de pédiatre pour ses tout-petits tandis que 4,8 % des enfants de 1 à 5 ont reçu un diagnostic pour troubles mentaux en 2015-2016, une augmentation de 37 % en 15 ans. Ceux-ci comprennent en majeure partie des retards spécifiques de développement, mais aussi d’autres diagnostics, dont l’autisme, l’anxiété, la dépression et le TDAH.

Cet état de situation, qui m’a personnellement secouée, doit pouvoir alimenter les discussions pour les mois à venir afin que l’on puisse s’assurer que les services et mesures destinées aux familles répondent adéquatement aux besoins des tout-petits et de leurs parents.

À cet égard, on doit reconnaître que le gouvernement est bel et bien soucieux de veiller au développement du plein potentiel des jeunes enfants. Réduire les vulnérabilités chez les tout-petits québécois, c’est en effet le défi ambitieux lancé par la politique gouvernementale de prévention en santé et la politique de la réussite éducative. Pour y parvenir, redoublons d’efforts et engageons-nous collectivement pour que nos enfants puissent grandir dans le meilleur environnement possible!

Et pour ce faire, le calendrier d’activités pour cette semaine est déjà bien rempli. Le défi résidera ensuite dans le maintien de cette mobilisation dans le courant de l’année à venir.

Vous sentez-vous prêt à le relever?

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.