Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Et si on se permettait ensemble de rêver pour les familles du Québec?

Publié par Dre Catherine Dea le dans Petite enfance

En tant que médecin en santé publique et médecine préventive, un domaine encore peu connu, mon travail consiste principalement à prévenir les problèmes avant qu’ils ne surviennent afin d’améliorer la santé de la population et de réduire les inégalités de santé. Au cours d’une spécialité en développement des enfants, j’ai eu la chance d’explorer différentes façons de faire en Angleterre et en Australie quant à l’organisation de leurs services en périnatalité et en petite enfance. Puis, je suis devenue maman, ce qui m’a permis d’expérimenter encore plus concrètement notre système au Québec. Tout cela mis ensemble fait en sorte que j'ai maintenant plein d’idées pour améliorer les programmes et services que l’on offre à nos tout-petits. Je vous partage aujourd'hui l’une de ces idées: une vision de services «sous un même toit».

Vous êtes-vous déjà sentis comme à la Maison des fous, dans Les douze travaux d’Astérix, en tentant de naviguer à travers les rouages du système de santé après la naissance de votre enfant? À la base, tous les parents requièrent des services de santé, que ce soit pour le suivi de grossesse, l’accouchement, l’allaitement, les vaccins, l’évaluation du développement de son enfant, etc. Parfois un vrai casse-tête, le cheminement dans le système de soins n’est pas de tout repos, même pour les plus organisés d’entre nous.

Ajoutez dans le portrait une dépression post-partum, des problèmes de moisissures dans le logement, un retard de langage, une situation d’insécurité alimentaire, de la violence familiale ou des parents qui ne maîtrisent pas bien le français ou l’anglais et cela tourne au cauchemar logistique! En plus, ces problèmes arrivent rarement seuls: nombreuses sont les familles québécoises qui expérimentent plusieurs d’entre eux.

Malheureusement, notre système est bien mal équipé pour répondre adéquatement aux besoins multiples de ces familles. Trop souvent, nos services sont fragmentés dans différents secteurs et sont mal coordonnés à l’échelle locale. Résultat? Les familles reçoivent l’aide de nombreux intervenants qui se parlent peu, qui changent souvent et qui n’ont pas une vision d’ensemble des besoins de la famille.

Des modèles internationaux inspirants

À Melbourne, en Australie, on trouve dans chaque quartier un Maternal and Child Health Centre qui offre au même endroit une panoplie de services de santé en périnatalité et en petite enfance. Les infirmières spécialisées dans ce domaine assurent un suivi de santé pour tous les enfants et deviennent les chefs d’orchestre d’un ensemble de services bien coordonnées pour les familles ayant des besoins multiples.

Encore plus avant-gardiste, les Children’s Centres en Angleterre regroupent sous un même toit non seulement tous les services de santé de base qui sont requis universellement, mais également une vaste gamme d’autres programmes et interventions pour les familles: des services de garde éducatifs, des ateliers de stimulation du développement, des séances de groupe pour le soutien des habiletés parentales et même de la formation aux adultes et des services de réinsertion à l’emploi. Ainsi, une famille bénéficie d’une petite équipe d’intervenants stables, en qui ils ont confiance, qui connaissent bien tous leurs besoins et qui sont en mesure de les orienter correctement vers les ressources appropriées… souvent disponibles dans le local d’à côté. Chaque communauté locale a son Children’s Centre, et toutes les familles connaissent le leur.

Vous n’êtes toujours pas convaincus? Une évaluation menée en 2015 a démontré l’efficacité de ce modèle, notamment pour améliorer la santé mentale des mères, réduire le chaos familial et diminuer les interactions dysfonctionnelles entre parents et enfants.

Au Québec et ailleurs au Canada, il existe des modèles similaires de services pour les familles qui sont intégrés au même endroit, mais ils se trouvent tous au sein d’organisations non gouvernementales ou de fondations philanthropiques. En mes qualités de maman, de médecin spécialiste en prévention et de témoin d’inspirants modèles internationaux, je suis d’avis qu’il serait temps que le Québec se dote d’un tel modèle entièrement public de services intégrés sous un même toit, disponible pour l’ensemble des familles et ce, dans chaque communauté locale.

Qu’en pensez-vous ?

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.