Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Mobilisation et leadership en faveur de la petite enfance dans les MRC

Publié par Patrick Paulin le dans Municipal

Au cours de la dernière décennie, divers facteurs ont amené les municipalités régionales de comté (MRC) à revoir leurs rôles afin de se préoccuper davantage du développement social, entre autres avec l’arrivée des politiques familiales et des programmes Municipalité Amie des aînés et Municipalité Amie des enfants.

Traditionnellement, les MRC s’occupaient plus souvent de l’aménagement de leur territoire, des rôles d’évaluation, de la couverture de risques ou de la gestion des matières résiduelles. Plus récemment, avec la volonté du gouvernement du Québec de reconnaître les municipalités comme gouvernements de proximité, plusieurs MRC se sont approprié un rôle de plus en plus important dans le développement des communautés, notamment en ce qui a trait à la famille, à l’enfance ou à la jeunesse.

Un exemple que je connais bien: celui de la MRC d’Arthabaska, qui a créé en 2015 un département de développement des communautés. Constitué d’une équipe de 5 personnes, celui-ci joue un rôle d’accompagnement auprès des acteurs du territoire afin de consolider la concertation et contribuer à l’émergence de nouvelles actions favorisant le développement des municipalités membres et la qualité de vie des citoyens.

Lors d’une récente discussion, Frédérick Michaud, directeur général de la MRC d’Arthabaska, faisait d’ailleurs valoir que «cette orientation démontre bien la volonté de la MRC à assumer un leadership partagé au bénéfice des familles et des enfants de son territoire».

Collaborer pour mieux comprendre les besoins des familles de la MRC


La MRC soutenait déjà les municipalités dans l’implantation de leurs politiques familiales. Cependant, l’arrivée de madame Geneviève Demers dans l’équipe, au printemps 2017, a donné une nouvelle impulsion à la MRC, favorisant ainsi l’action dirigée vers l’enfance.

En s’impliquant activement dans le regroupement local de partenaires Par-Enjeux, madame Demers a ainsi pu consolider la connaissance et la compréhension de la MRC concernant les besoins spécifiques des familles et les ressources disponibles sur le territoire. Sa participation aux rencontres a également permis de raffiner les arrimages potentiels entre les actions de la MRC et celles des municipalités membres et des organismes de la région.

Partant de la prémisse voulant que les services offerts aux familles influencent grandement l’attractivité des municipalités, la MRC d’Arthabaska a fait porter dès l’automne dernier ses efforts sur la sensibilisation des élus municipaux aux besoins et aux droits des enfants. Elle sollicitait alors l’engagement formel des municipalités envers les enfants et a favorisé l’émergence de projets qui leur sont destinés, et ce, dans tous les champs de compétences des municipalités: loisirs, sécurité, transport, aménagement urbain, accessibilité, soutien aux organismes, etc.

Initiatives inspirantes pour des MRC Amie des enfants


C’est d’ailleurs sur cette base que la MRC d’Arthabaska devient la toute première MRC Amie des enfants au Québec, le 30 novembre 2017. Son plan d’action comporte plusieurs initiatives qui pourraient être reprises par d’autres MRC soucieuses de mettre en place des environnements favorables aux familles et aux tout-petits.

On peut par exemple penser à la réalisation d’un guide de sorties familiales accessibles sur le territoire rural, visant à mieux guider les parents vers des activités peu onéreuses et de proximité. On cherche également à favoriser l’accès aux infrastructures sportives et de loisirs notamment par l’implantation à grandeur de la MRC du programme Accès-Loisirs, déjà en place à Victoriaville. De plus, on y retrouve la création d’un conseil jeunesse et d’un plan d’action triennal pour les bibliothèques du territoire. Enfin, la MRC d’Arthabaska entend mobiliser les 18 municipalités qui ne sont pas accréditées Municipalité Amie des enfants à réaliser des projets soutenant le développement de l’enfant en collaboration avec les acteurs du milieu.

Bien entendu, plusieurs défis et écueils se dresseront sur le chemin que prend la MRC d’Arthabaska dans l’exercice d’un leadership en faveur de la petite enfance. Malgré tout, sa volonté exprimée d’être un acteur de premier rang dans ce domaine est particulièrement motivante et inspirante, notamment à l’aube des changements qui modifieront le portrait des concertations et des mobilisations locales, comme la fin du soutien d’Avenir d’enfants dans les prochaines années.

En entendant monsieur Frédérick Michaud lancer: «on ne bâtit pas une société en corrigeant le tir, mais en créant des opportunités d’épanouissement pour les enfants, les jeunes et leur famille dès maintenant», je crois fermement que tous les espoirs sont permis!

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.