Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Sensibiliser les jeunes à la démocratie, un investissement pour la vie!

Publié par Martine Hilaire le dans Développement global de l'enfant

En discutant avec ma fille, en chemin vers le CPE le matin du 23 août dernier, je lui ai dit avec enthousiasme que c’était la journée du lancement de la campagne électorale. «Qu’est-ce que ça veut dire?», m’a-t-elle demandé. «Eh bien, quatre personnes vont travailler très fort avec leur équipe pour être choisies pour être le chef du Québec et avoir tout plein de responsabilités, comme de s’occuper des écoles et des hôpitaux, par exemple. Tu verras beaucoup de visages et d’affiches comme celle-ci et celle-là dans les rues quand vous allez vous promener ou aller au parc.»

La politique, peut-on en parler?

La politique reste encore, à ce jour, un sujet délicat qui fait appel à nos valeurs, nos croyances et notre histoire. Chez moi, la politique me rappelle ma famille : ma grand-mère avec qui j’écoutais les nouvelles dès mon tout jeune âge; les réunions avec ma marraine, ma mère et d’autres membres de la famille. Je me rappelle aussi nos échanges sur les différents enjeux, les opinions qui différaient parfois d’une personne à l’autre. Car oui, même si nous étions de la même famille, nous avions chacun nos propres opinion et en discutions en toute liberté.

Encore aujourd’hui, je suis reconnaissante de ces moments où j’ai été témoin des différences d’opinions et du respect de celles-ci. Ma fille n’y échappe pas, je sollicite également son opinion!

Il ne faut pas hésiter à sensibiliser les parents à inciter leurs enfants dès leur plus jeune âge à faire des choix, que ce soit pour l’habillement (le pantalon bleu ou le mauve?), une activité (bicyclette ou trottinette?) ou une collation (une pomme ou des raisins?). Cette façon de faire aide au développement global de l’enfant et favorise la connaissance de soi, l’autoanalyse. Elle aide l’enfant à se positionner et à s’exprimer. De plus, accepter et respecter le choix que fait l’enfant, même si le pantalon mauve n’était pas notre premier choix, l’aide à renforcer son estime de soi.

Pour les organismes et les écoles, cette période électorale peut être intéressante pour le partage, les discussions, un café-citoyen ou l’organisation d’assemblées avec les membres et les parents sur les enjeux et les préoccupations qui les touchent.

Pour les jeunes, le directeur général des élections (DGEQ) poursuit son programme Électeurs en herbes et propose plusieurs activités afin d’apprendre aux jeunes comment fonctionne le déroulement du vote. De plus, le DGEQ permettra aux jeunes qui accompagnent leurs parents de s’exprimer en votant le jour du scrutin.

Investir pour demain en sensibilisant par l’éducation populaire, en se servant de cette période comme prétexte pour parler de l’importance de choisir; de voter; d’avoir des responsabilités; d’être respecté, et de respecter en retour.

Le 1er octobre prochain, amènerez-vous vos tout-petits au bureau de vote? Un jour, ils seront eux aussi en mesure de voter et de comprendre la richesse de cette démocratie qui est la nôtre.

 

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.