Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Un peu plus haut, un peu plus loin…

Publié par Julie Rocheleau le dans Démarches évaluatives

Je me demande si Ginette Reno pensait à l’évaluation quand elle chantait « un peu plus haut, un peu plus loin… » Je me plais à penser que oui.

Je sais que dans mon dernier blogue je m’étais engagée à vous parler du projet la Voix des parents, mais voyez-vous, fin mars, j’ai participé à une rencontre dans la Baie-des-Chaleurs, et j’ai trop envie de vous partager ce que j’y ai vu et entendu : des partenaires qui ont fait tout un bout de chemin en évaluation! Ils sont allés un peu plus haut, beaucoup plus loin.

Acquis, perspectives et besoins

En ce magnifique jeudi ensoleillé, une quarantaine de partenaires se sont réunis pour célébrer leurs acquis, explorer le chemin qu’ils veulent parcourir ensemble d’ici 2020 et préciser leurs besoins pour y arriver. Les organisateurs ont même dû changer de salle devant la quantité d’inscriptions reçue dans les jours précédant la rencontre. C’est donc à Saint-Siméon, en face de la Baie-des-Chaleurs baignée de mer et de soleil, que les partenaires ont tenu leur rencontre régionale sur les besoins en évaluation.

Je ne peux pas tout vous résumer dans un blogue, mais disons que ce qui a retenu mon attention, c’est que le meilleur moyen d’entamer une démarche d’évaluation utile, c’est de se lancer. Au début, ça peut paraître flou, compliqué, confus, difficile… Mais si on persévère un peu, si on dépasse notre première réaction de résistance, on peut envisager les bénéfices de l’évaluation. La démarche, surtout lorsqu’elle est participative, peut nous amener plus loin. Elle nous aide à revoir notre gouvernance, à travailler ensemble de manière plus efficace et harmonieuse. Elle nous sert à améliorer nos pratiques, à choisir les actions les plus pérennes, à mieux joindre les gens pour qui on veut vraiment faire une différence, surtout quand il s’agit de familles défavorisées vivant de surcroît en milieu dévitalisé. Elle nous amène à avoir une vision commune des changements que l’on souhaite pour nos milieux, et du chemin qu’on veut prendre pour y arriver. L’évaluation se marie à la planification, cohabite avec la mise en œuvre, fait le pont entre le passé et le futur. L’évaluation est un levier puissant de mobilisation. Les partenaires de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine l’ont bien compris!

Ils ont aussi compris que pour qu’une démarche porte ses fruits, il faut qu’elle soit ciblée, qu’elle parte sur des bases solides. Ça ne sert à rien d’évaluer pour évaluer. Il faut absolument se poser les questions de départ : que veut-on savoir? Pourquoi veut-on savoir ça? Comment prévoyons-nous utiliser les résultats? Il faut aussi souvent du soutien pour bien s’orienter, du moins pour les premières expériences. Mais il faut utiliser ce soutien comme accompagnement, en profiter pour apprendre, développer au maximum ses connaissances et ses compétences en évaluation.

Ensemble vers l’autonomie

En fin de journée, les partenaires ont réfléchi à ce qu’ils se souhaitaient d’ici 2020. Ils ont parlé de leur désir de devenir le plus autonome possible en matière d’évaluation et de l’importance qu’ils accordaient à une structure régionale forte qui soutiendrait les partenaires locaux dans leurs démarches évaluatives. Ils ont confirmé cette envie de travailler ensemble, de se voir, d’échanger, de se nourrir, de s’inspirer. Ils ont exprimé leur besoin d’avoir des outils simples et concrets, de continuer d’avoir du soutien ponctuel. Ils ont même parlé de développer un argumentaire qui démontre la valeur ajoutée de l’évaluation dans une démarche comme la leur pour convaincre les décideurs de poursuivre l’investissement en évaluation.

Aussi unique soit-elle, cette région du Québec exprime comme tant d’autres le besoin d’aller plus loin, et d’être soutenue pour y arriver. J’en profite donc pour vous rappeler de visiter la page Évaluation sur le site agirtôt.org où vous trouverez plusieurs ressources, dont le Guide pour soutenir la mise en place d’une démarche évaluative et une cinquantaine d’outils développés par et pour les partenaires. Ensemble, nous irons plus loin…

Bravo aux partenaires de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Bonne continuation!

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.