Espace de partage pour l’action
concertée en petite enfance

Avenir d'enfants

Blogue

Bienvenue sur le blogue d’Avenir d’enfants. Cet espace de discussion souhaite interpeller, mobiliser et inspirer ceux qui, jour après jour, par leurs actions, contribuent au mieux-être des tout-petits et de leurs familles (intervenants, accompagnateurs, professionnels, gestionnaires, décideurs ou parents-citoyens).

Vivre en harmonie dans une famille recomposée

Publié par Vicky et Layla le dans Petite enfance

Bonjour, nous sommes Vicky et Layla et dans ce billet de blogue, nous allons vous expliquer un sujet dont nous sommes des professionnelles: la famille recomposée. Préparez-vous, ça va barder!

Facile… euh, nope!


Ce n’était pas facile au départ, parce que nous avions chacune vécu la séparation de nos parents.

Layla: Je me souviens très bien que lorsqu’il y avait de la chicane dans l’air, ce n’était pas bon signe parce que ça voulait dire que mes parents n’étaient plus très proches l’un de l’autre. Je me disais que c’était peut-être de ma faute. Et toi, Vicky?

Vicky: J’ai quelquefois imaginé comment la vie serait si mes parents ne s’étaient pas séparés. Je me suis demandé si j’aimerais autant ma vie si mes parents étaient restés ensemble. Quand j’étais plus petite, je me demandais souvent pourquoi ils avaient fait ce choix. Ce n’était pas facile pour moi, puisqu’ils habitaient un peu loin l’un de l’autre. Je trouvais que ça aurait été moins compliqué de continuer de vivre tous ensemble. Mais aujourd’hui, quand j’y repense, je me dis qu’ils ont fait le bon choix.

Quand nos parents nous ont annoncé qu’ils étaient amoureux d’une nouvelle personne et que nous allions être sœurs, nous ne les avons pas crus. Lorsque nous nous sommes connues, à l’âge de 5 ans et 7 ans, nous avions des méthodes de partage plutôt… particulières! Hors de question de partager nos toutous préférés! Et encore moins notre parent!

Layla: Je ne voulais pas partager ma maman parce que je me disais que c’était juste moi qui devais être dans son cœur, et pas Vicky. Ça me faisait de la peine de penser que Vicky pourrait prendre plus de place que moi – je voulais garder ma maman pour moi. Je trouvais aussi difficile de partager mes jouets, parce que j’avais peur que Vicky me les vole.

Vicky: Mon papa, c’était mon papa à moi et à personne d’autre. J’avais très peur qu’il donne plus de temps et d’attention à Layla qu’à moi. Mais, au fil du temps, je me suis rendue compte qu’il m’aimait toujours très fort, malgré les changements qui ont eu lieu dans notre famille. Il m’a dit un jour qu’il devrait aider un peu plus Layla dans ses études pendant un moment, parce qu’elle était plus jeune que moi, et qu’il m’aimait encore autant; que je ne devrais pas me dire qu’il m’aimait moins qu’avant, même s’il s’occupait un peu moins de moi parfois.

Mais tout ça, c’est du passé!

Maintenant, c’est amusant!


Et maintenant, on s’entend très bien! Tellement que nous avons écrit ce billet de blogue ensemble! Aujourd’hui, à 10 ans pour Layla et 12 ans pour Vicky, nous avons appris à vivre ensemble comme si on se connaissait depuis toujours!

Layla: On se connaît plus qu’avant et on sait que nos parents nous aiment toutes les deux. On s’est rendue compte au fil du temps que nos parents continuent de nous aimer encore, et qu’ils nous aiment même plus fort.

Vicky: Je pense que Layla a raison, on a compris que nos parents nous aiment, peu importe ce que l’on va faire, et que même si notre parent passe parfois plus de temps avec notre soeur, ça ne veut pas dire qu’ils nous aiment moins qu’avant. En plus, au final, je trouve qu’en ce moment, nous passons plus de temps tous ensemble et c’est super cool!

Notre famille recomposée, on l'aime!


Notre famille recomposée, c’est la meilleure chose dont on pouvait rêver. C’est comme un bon petit plat qui se mange à volonté!

Layla: Euh, Vicky, ça n’a pas vraiment de sens ton affaire!

Vicky: Mais oui, Layla! C’est dans l’sens: plus on est de fous, plus on rit!

Layla: Tu as quand même raison. J’ai maintenant plus de jouets et surtout, plus d’amour. J’ai aussi plus de temps pour jouer puisque tu es là avec moi maintenant. Et puis, les jokes de ma maman ne sont pas aussi bonnes que celles de ton papa! Et ton papa, c’est le meilleur pour m’aider dans mes devoirs de maths!

Vicky: Je trouve que nos parents sont plus joyeux depuis qu’ils se sont rencontrés. Ta maman cuisine vraiment bien et c’est le fun de manger autre chose que du Kraft Dinner! En plus, je me rends compte que j’aime beaucoup me confier à elle. C’est différent d’avec mes parents. Peut-être que d’avoir une sœur, ça nous apprend à mieux vivre aussi!

Peu importe le style de famille, une famille recomposée, c’est une famille, un point c’est tout! Et on espère que c’est une des bonnes choses dans nos vies qui n’aura jamais de fin.


Vicky et Layla, les deux sœurs blogueuses et artistes

  • Consultez notre infographie «De l'importance d'agir tôt» qui situe la petite enfance dans le développement de l'individu. Elle présente le développement de l'enfant et le rôle de son entourage (famille et communauté) pour le favoriser. À partager!

Commentaires

comments powered by Disqus

Les blogueurs et les blogueuses sont libres de leurs opinions et celles exprimées dans les publications ne prétendent pas refléter les opinions ou les vues d'Avenir d'enfants ou des autres personnes qui contribuent à ce blogue.